Offres d'emploi

Aller à : navigation, rechercher


Offres IGG 2018

Contrats doctoraux de l'Université de Strasbourg

Couplage géométrie / mécanique pour l’animation d’objets détaillés - Encadrants David Cazier & Pierre Kraemer

Cette thèse vise à développer des outils et modèles multi-échelles pour l’animation et la manipulation d’objets déformables. Nous nous intéressons au couplage de modèles mécaniques, pilotant la déformation élastique des objets manipulés, et de modèles géométriques multirésolutions. Les modèles géométriques multirésolutions permettent de représenter des objets très détaillés à différentes échelles. Cela facilite leur manipulation en offrant différents niveaux de contrôle. Sur le plan mécanique, des méthodes numériques permettre de simuler des comportements comme l’élasticité ou la viscosité. Elles utilisent en général un maillage volumique pour évaluer la déformation des objets manipulés et en déduire une réponse mécanique aux déformations subies.

Le but de cette thèse est de coupler les modèles physiques et géométriques multirésolutions pour l’animation et la manipulation d’objets déformables. Les niveaux grossiers seront pilotés par des modèles mécaniques, alors que les détails géométriques seront gérés par une approche multirésolution. Cela permettra de gérer efficacement la déformation d’objets très détaillés, tout en permettant de gérer des déformations fines, très localisées, en passant de manière adaptative du modèle géométrique au modèle physique. Nous expérimenterons différents types de maillages (tétraédriques ou hexaédriques) couplés à différents schémas de subdivision. Nous chercherons à définir les paramètres pertinents de ce couplage : passage d’un niveau de résolution à l’autre, conversion des déplacements géométriques en déformations mécaniques, propagation des réponses mécaniques.

Outils de déformation multidimensionnels Encadrants Dominique Bechmann & Pierre Kraemer

Ce sujet de thèse se situe dans le domaine de la modélisation géométrique autour des questions de déformations d’objets. Nous nous intéressons à des outils de déformation pouvant s’appliquer à des objets quel que soit la structure de données représentant l’objet. Ceci peut être obtenu en définissant des déformations dites de l’espace. Le(s) modèle(s) mathématique(s) sous-jacent(s) devront donc permettre de définir le déplacement de tout point de l’espace au cours de la déformation.

Afin de contrôler et de définir ces déformations de l’espace, l’outil de déformation devra être : de forme variée pour épouser au mieux la forme de l’objet, de dimension différente selon que l’utilisateur voudra déformer l’objet via une zone d’influence autour d’un point à déformer, via un squelette ou une enveloppe surfacique à éditer ou encore via un volume dont l’intérieur permet de déformer l’intérieur de l’objet 3D, de résolution variable afin de proposer un nombre contrôlable de degrés de liberté.

Le coeur du travail consistera à définir le(s) modèle(s) de déformation associé(s) à cet outil de telle sorte que la déformation puisse avoir les propriétés suivantes : déformation lisse de la surface de l’objet, déformation globale aussi rigide que possible, déformation locale avec contrôle de la zone d’influence, déformation empêchant les auto-intersections de l’objet sur lui-même, déformation conservant les angles de l’objet pour préserver les détails de l’objet, déformation à volume constant de l’objet.

Surfaces et volumes de subdivision interpolants et approximants couplés aux modèles topologiques adaptatifs et multirésolutions Encadrants Dominique Bechmann & Pierre Kraemer

Ce sujet de thèse se situe dans le domaine de la modélisation géométrique et des modèles topologiques qui représentent la décomposition en cellules (sommets, arêtes, faces et volumes) des objets, complétées par les relations d'adjacence et d'incidence. L'équipe IGG a précédemment expérimenté des surfaces paramétriques (Bézier) et des surfaces de subdivisions approximantes (B-Splines) comme modèles de plongement. Ces dernières ont été couplées à une représentation des objets, non plus par une surface ou un volume unique, mais par une série de maillages imbriqués constituants des niveaux de résolution différente (multirésolution) pouvant variée (adaptatif selon la zone de l'objet).

L'objectif de cette thèse est d'explorer les surfaces de subdivisions interpolantes couplées aux modèles topologiques combinatoires adaptatifs et multirésolutions ainsi que leurs extensions à des volumes de subdivisions qui seront à définir. Partant d'un maillage grossier défini par des données issues d'images médicales reconstruites, ces schémas interpolants devront permettre de générer des maillages surfaciques et volumiques adaptés à ces données.

Sujets de stage Master 2

Comment postuler : Pour candidater à une de ces offres, vous devez envoyer votre dossier candidature par mail aux encadrants indiqués sur le sujet. Ce dossier doit inclure au minimum, un CV, une lettre de motivation. Vous pouvez y ajouter une description de projets que vous auriez réalisés dans le cadre de vos études en lien avec le sujet et/ou une lettre de recommandation du responsable du master ou de vos enseignants de spécialité.

Les offres indiquées ici sont ouvertes. Lorsqu'un sujet aura été pourvu, une indication en sera faite sur cette page.

Sujets orientés "développement"

Sujets orientés "recherche"

Sujets R&D

Sujets de stage Licence ou Master 1

Offres IGG 2017

Sujets de post-doc

Contrats doctoraux de l'Université de Strasbourg

Sujets de stage Master 2

Sujets de stage Licence ou Master 1

Stages courts de moins de 8 semaines (39 jours MAX) sans gratification

Encadrants : Antonio Capobianco, Frédéric Larue, Caroline Essert

Stages courts de 2 mois ou plus

Offres IGG 2016

Contrats doctoraux de l'Université de Strasbourg

Sujets de stage Master 2

Offres IGG 2015

Contrats doctoraux de l'Université de Strasbourg

Sujets de stage Master 2

Sujets de stage Licence ou Master 1

Stages courts de moins de 8 semaines (39 jours MAX) sans gratification

Stages "sur projets" avec gratification